Ruines d’un four à chaux

 

C’est l’automne et la nature roupille , le soleil aussi, bien planqué sous sa couette de nuages. Pas terrible pour la photo tout ça aussi, je continue à faire le tour des vieilleries du coin.

 

Pour améliorer le rendement de la terre ou pour édifier leurs bâtiments les agriculteurs ont utilisé la chaux depuis très longtemps.

Pour cela le calcaire doit être transformé à l’aide de fours à chaux.

En gros, on alterne des couches de charbon et de calcaire dans une  cheminée appelée gueulard. On chauffe entre 80 et 1000 degrés et hop, on récupère la chaux en bas.

C’est expliqué ici.

 

Dans les bois de Tousson, petit village de Seine et Marne,  on retrouve les ruines d’un de ces fours.

Capturer.jpg

 

Une fois sur place, il n’est pas aisé de retrouver l’agencement de l’édifice tant son état est délabré au milieu de friches.

   

 

Il reste néanmoins une belle pièce voûtée à deux entrées qui devait servir de magasin de stockage pour la chaux. La courbure de son plafond commence à subir les outrages du temps.

   

 

Prêt à tout pour satisfaire votre curiosité, je me faufile à plat ventre par une petite ouverture visible au pied d’un mur. Cette chatière permettait d’alimenter le foyer et de récupérer la chaux vive. (Ouvreau).

L’obstacle franchi, je me retrouve effectivement à l’intérieur d’une sorte de puits qui constitue le four de calcination. Les traces de combustion sont encore bien visibles sur les parois.

  

 

Vue de l’intérieur, voici l’ouvreau par laquel je suis rentré. Il n’est pas possible d’évaluer la hauteur de l’ouverture car il y a une bonne couche de remblais. Pour le moment elle ne fait plus qu’une trentaine de centimètres. A droite, on peut voir les restes d’une banquette qui soutenait vraisemblablement les grilles retenant le calcaire et le charbon au dessus du foyer.

http://sd-4.archive-host.com/membres/images/87508819963347280/Chaux/IMG_0279.jpg/p>

 

Il est dommage que ce vestige ne soit pas entretenu car la végétation le grignote et sa disparition semble inéluctable si rien n’est fait rapidement. Certes, on ne peut tout garder mais c’est
quand même encore un beau témoignage de l’activité rurale passée.

 

Par contre, à Gironville sur Essonne on trouve un bel exemple de préservation. Un grillage le protège des éventuelles dégradations mais ne cache pas la vue.

http://sd-4.archive-host.com/membres/images/87508819963347280/Chaux/IMG_0288.jpg/p>

 

Devant, un magnifique machin qui devait servir à biduler des trucs!

http://sd-4.archive-host.com/membres/images/87508819963347280/Chaux/IMG_0287.jpg

 

Le calcaire a été parfois prélevé dans de petites carrières souterraines. Il arrive qu’au détour d’un bois on tombe sur une petite cavité. Souvent elles servent de dépotoir mais, bien cachées par la végétation, certaines conservent un bon état non dépourvu d’esthétique.

http://sd-4.archive-host.com/membres/images/87508819963347280/Chaux/chaux2.jpg http://sd-4.archive-host.com/membres/images/87508819963347280/Chaux/chaux9.jpg
http://sd-4.archive-host.com/membres/images/87508819963347280/Chaux/chaux4.jpg http://sd-4.archive-host.com/membres/images/87508819963347280/Chaux/Chaux7.jpg

 

A l’entrée d’une carrière, sous les bois, une Underwood termine son existence. Elle ne fera plus entendre le ping de l’AZERTYsseur sonore de son retour chariot.

<http://sd-4.archive-host.com/membres/images/87508819963347280/Chaux/Chaux8.jpg

 

Ces lieux sont fragiles aussi ce n’est pas la peine de me demander où ils se cachent d’ailleurs ils sont bien gardés:

Ne vous fiez pas au joli minois de la concierge, c’est une vraie langue de vipère. Son nez retroussé et surtout sa pupille verticale nous dévoilent une belle péliade!

http://sd-4.archive-host.com/membres/images/87508819963347280/Chaux/chaux6.jpg http://sd-4.archive-host.com/membres/images/87508819963347280/Chaux/chaux5.jpg

 

Combien de temps avant que tout disparaisse englouti par la végétation ou pire, rasé pour des pseudos raisons de sécurité ?

 

 

Quelques vues de l’Angkor Toussonnais.

clic1

1 réflexion sur « Ruines d’un four à chaux »

Répondre à D Dennecé Annuler la réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.