Rhysopus

On traîne une fois de plus notre appareil photo dans une ancienne carrière de calcaire avec objectif d’en tester un nouveau… et surtout de passer un bon moment.L’hiver pluvieux à quelques conséquences et certaines parties sont recouvertes d’eau d’un bleu vert du plus bel effet.

 

 

Les taches qui constellent le ciel sont dues à la fumée dégagée autrefois par les lampes à acétylène des carriers et on distingue parfaitement les traces dextraction des blocs d’un mètre cube sur les parois.


 

Se confondant parfois avec ces taches noires quelques hôtes profitent de l’humidité des lieux pour piquer un roupillon. En effet les carrières offrent des conditions idéales pour les chauves souris: Température constante et à l’abri du gel, obscurité et calme.Calme dites-vous ? Respectons leur dodo et allons rapidement baguenauder plus loin.

 

D’autres surprises nous attendent. Posées sur le sol on trouve de petites boules duveteuses bien étranges. Certaines se dressent sur une hauteur de 20 cm.


 

Renseignements pris, il s’agit de rhizopus. Vous en doutez ? Lisez la description dans Wikipédia: br>La morphologie de l’anamorphe se caractérise par une hyphe siphonnée (sans cloison), multinuclée, à noyaux haploïdes, et à croissance apicale, possédant une paroi de chitine et de glucanes. Le protoplasme renferme de nombreuses vacuoles qui repoussent le cytoplasme et les noyaux à la périphérie. Les réserves de nourriture sont stockées sous forme de glycogène et de lipides.

C’est clair non ? Je pense qu’il n’y a aucun doute!

 

Bon, que font ils ici ces rhizopus ? Et bien ils se sont développés sur des fèces de Maitre Renard qui, lui aussi, fréquente assidument les souterrains.On ne fait pas beurk, ces moisissures sont cousines avec celles qui  ravissent nos palais dans le roquefort entre autres !
Il est bien connu que le renard se délècte de fromage dans une certaine fable aussi la boucle est bouclée.
Il est indéniable que ces rhysomus sont pourvus d’une certaine élégance.

 

Quant à nous, ne moisissons pas dans ces lieux majestueux, direction la sortie, on dirait bien que le soleil se rappelle à notre souvenir .

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *