L’arrivée du printemps

 

Pour le plaisir des yeux, je vous présente quelques photos qui annoncent le retour du soleil.

Revenons au Château de la Rivière où les eaux se sont retirées des bocages. La migration estivale a garni les murailles de locataires bruyants où la moindre éminence est occupée par de nouveaux guetteurs. Le spectacle son et lumière offert gracieusement par ces cigognes blanches est assez impressionnant.


Wikipédia

IMG_1480cigognes
IMG_1465cigognes

 

Tout ce joli monde est employé à la confection du nid qui au fil des ans peut atteindre 1.50m. de diamètre et un poids de 60 à 200 kgs !

IMG_1441cigognes
L’attitude du spécimen au second plan peut être interprété comme un salut ou comme une menace.

IMG_1444cigognes
Pour faire savant, on peut placer dans la conversation que contrairement à beaucoup de volatiles, Monsieur Cigogne possède un pénis vestigial..
IMG_1459cigognes

IMG_1476cigognes

 

Si la cigogne hiverne, ce n’est pas le cas du lézard vert qui lui hiberne.
J’ai eu la chance d’observer ce joli mâle profitant des premières chaleurs pour sortir de sa léthargie.

lezard vert (2)

IMG_1633ron

lezard vert (3)

lezard vert (4)

lezard vert (1)

IMG_1392ron

 

Allez, on termine ce petit bestiaire printanier avec ce joli passereau qui passait par là. L’est-y pas mimi ce pinson comme dirait Alfred ?.

IMG_1616cigognes

 

5 réflexions au sujet de « L’arrivée du printemps »

  1. c’est dommage que vous ne l’ayez pas photographié ce pénis … on aurait pu rèver !
    bravo pour vos superbes photos : on en veut bien encore !!
    anouk de l’ASEPA

    • Un vestige de pénis ne doit pas être très spectaculaire même avec un objectif maquereau. 🙂
      Merci pour la visite!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *