Cheminée Géodésique

Décidément, on en trouve des choses bizarres en forêt !

fontainebleau
fontainebleau (5)
La rencontre de cette imposante cheminée située en pleine forêt de Fontainebleau a de quoi étonner. En effet, aucune trace de vestige industriel à proximité ne vient justifier sa présence. Renseignements pris, nous apprenons que nous sommes en présence d’une cheminée géodésique. Allons bon, comme dirait Dario Moreno :

A partir des années 1750, Cassini entreprend de cartographier la France.
Il dessine la première carte homogène grâce à une triangulation s’appuyant sur des points dont les coordonnées sont connus .
Les points culminants, tours, clochers ont servi de repères visuels pour les visées.
Fin XIXe, début XXe, le climat géopolitique est plus que tendu et l’état-major a besoin de cartes les plus précises possibles. Pour compléter le maillage des points Cassini , des cheminées ont été érigées, principalement vers le Nord-Est, région où les relations avec les voisins sont pour le moins empreintes de méfiances.
Pourquoi des cheminées ? Deux raisons: la hauteur, ainsi que leurs sommets effilés, présentent des repères précis visible de loin.
Deuxièmement, pour être le plus précis possible, l’instrument de visée (théodolite ou mire) doit être placé à l’aplomb du point géodésique connu. Qui dit aplomb, dit fil à plomb. Pour que celui-ci ne soit pas perturbé par les courants d’air, ont donc été érigées ces cheminées. Le géomètre , grâce à un échafaudage en bois monte au sommet de la cheminée, place son fil à plomb pile poil à l’aplomb du repère au sol. Une fois la verticale établie, il aligne son théodolite au dessus pour effectuer la visée, ou une mire qui sera la cible d’une visée provenant d’un autre point géodésique.

Cheminée géodésique (1)

 

Près du sommet on peut voir le reste de la structure métallique qui donnait accès au sommet de la tour.

IMG_0686malmont
Cela devait ressembler à ceci:
Nurlu

 

Le pied de la cheminée est pourvu d’ouvertures qui permettent de vérifier l’aplomb du fil.

Cheminée géodésique (11)
Cheminée géodésique (14)

 

Au sol, le point géodésique est ici matérialisé par une pastille en bronze de la taille d’une pièce de monnaie.

Cheminée géodésique (13)
Au dessus, l’intérieur de la cheminée est impressionnant. Je ne connais pas la hauteur de cette tour mais cela doit dépasser les 20 mètres.

Cheminée géodésique (12)

 

Au pied de cette cheminée on peut voir également un point de nivellement qui, renseignements pris, nous indique que nous sommes à une altitude de 146.313 mètres au dessus du niveau de la mer.

Cheminée géodésique (4)
J’entends bien le petit malin qui chuchote dans mon dos: à marée basse ou marée haute ? A cela, je rétorque que le point  étalon 0 a été calculé sur une moyenne des observations effectuées au marégraphe de Marseille du 1er février 1885 au 1er janvier 1897. NGF/IGN69. (France métropolitaine sauf Corse). Chaque pays possède son propre point 0 et pour compliquer la chose, les GPS utilisent un autre référencement (WGS84). Heureusement, ils savent s’adapter pour nous indiquer une altitude correspondant à nos cartes.

 

Revenons à nos cheminées. Celle-ci est beaucoup plus petite. Peut être est-ce dû à sa situation sur le point le plus élevé du Sud de la Seine et Marne (Rumont) dans un secteur où la végétation qui dépasse rarement la hauteur d’un épi de blé ne risque pas d’entraver la visibilité lointaine du repaire.

Cheminée géodésique (8)
Elle a été restaurée en 2000. La matrice cylindrique qui matérialisait le point au sol n’est plus en place. Le fait qu’elle était en cuivre n’y est sans doute pas pour rien.

Cheminée géodésique (9)

 

Autre plaine, autre cheminée. La suivante, haute de 9,15m., placée sur le point culminant du plateau de Champcueil, se voit également de loin. Son édification en béton la rend moins esthétique, mais bon ce n’est pas le but non plus !
Sa silhouette a été étêtée par une tempête tant et si bien qu’elle nous salue maintenant sans son chapeau de pierre dont on trouve des vestiges à son pied. Pied qui a également perdu la fenêtre de contrôle de l’aplomb du fil celle-ci étant vraisemblablement enfouie sous la terre.

Cheminée géodésique (19)
Cheminée géodésique (16)
On peut noter que le bloc à proximité est pourvu d’un repère géodésique.

Cheminée géodésique (17)
Cheminée géodésique (18)

 

La dernière que nous visitons ne fait plus partie du maillage IGN. Elle est pourtant bien jolie, toute de briques vêtue. On la trouve, abandonnée sur une butte au milieu d’un bois bien touffu. Ce jour-là, à La Grande Paroisse, Phébus m’a fait faux bond aussi les photos manquent un peu de peps.

Cheminée géodésique (25)
Le parement en brique d’une de ses arêtes a subi la visite de la foudre.

Cheminée géodésique (24)

 

Les nombreuses toiles d’araignées qui tapissent l’intérieur de l’édifice n’ont pas été dérangées depuis belle lurette par un fil à plomb.

Cheminée géodésique (20)
Au sol, une pierre indique l’ancien repère sous la forme d’un petit trou foré où le poids du fil à plomb doit venir se loger.

Cheminée géodésique (21)
De l’extérieur, on retrouve les lumières permettant de visualiser la position du fil.

Cheminée géodésique (22)

 

La recherche de ces cheminées peut faire un motif de promenades agréables dans la nature, mais n’y laissez pas vos souliers fin Décembre, il y a peu de chances que le Père Noël les visite.

Cheminée géodésique (23)

 

Vous trouverez la liste des cheminées géodésiques avec leurs emplacements !hand-cursor .
!hand-cursorvous en verrez un grand nombre photographiées. Bien qu’ayant toutes le même usage, on peut constater une grande disparité concernant leurs formes.
Concernant les repères géodésiques, je vous invite à visiter le site de’l’ami Jeanpoule !hand-cursor
C’est pas sorcier la cartographie !hand-cursor

8 réflexions au sujet de « Cheminée Géodésique »

  1. J’ai la même à 2 pas…..disons 3 pas de chez moi, en si bel état qu’on la croirait construite de « la veille au soir »
    Il y a encore à proximité qques ferrailles plantées dans la terre qui devaient servir à l’arrimage de l’échafaudage
    Cet échafaudage est visible sur une carte postale où il est dit que c’est un poste d’observation de la télégraphie sans fil ?????
    Nous la mentionnons dans notre blog avec qques photos sur cette page: http://asepa89.eklablog.com/un-village-tuilier-du-gatinais-saint-serotin-2-a114574488
    Il en existe une autre à 4kms de celle ci, au format carré et en mauvais état, sur la commune de Chaumont

    • Oui, j’ai pour projet d’aller faire un tour à l’ombre de ces cheminées. Votre région est riche en vestiges fort intéressants. Si c’est possible, je suis preneur d’un scan de votre carte postale.
      Merci pour votre message.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *