Trémies en mine

 

Dans les mines, suivant la configuration du gisement et les méthodes d’extraction qui en découlent, le minerai est fréquemment déversé dans des goulottes plus ou moins verticales afin de parvenir dans une galerie de roulage où il sera acheminé soit vers un cavage, soit vers un puits. Le terme « trémie » désigne ces goulottes qui fonctionnent par gravité, mais aussi par extension, le système qui au débouché dans la galerie de roulage permet de réguler et guider la chute du minerai dans les berlines . Pour l’explorateur, ces systèmes représentent toujours une rencontre excitante tant par leurs cotés esthétiques que comme indication de la présence d’un réseau à un autre niveau. Passons en revue quelques trémies croisées ça et là.

 

Au milieu d’un rideau de fistuleuses, une structure en bois se profile.
trémie (20)

 

Cette embouchure est des plus basiques, servant juste à guider la descente du minerai au dessus de la berline.
IMG_1394
Voici une autre galerie desservie par le même type de toboggan.
trémie (1)

 

Ici, les trémies sont munies d’une trappe métallique articulée.
trémie (16)
trémie (4)

 

Une époque plus récente associée à un débit plus important, font que les systèmes se complexifient.
trémie (5)

 

Les méthodes d’obturations sont très variés et il n’est pas rare de rencontrer des trémies différentes au sein de la même galerie pour notre plus grand plaisir.
trémie (10)
trémie (9)
champi38

 

Ici, l’air comprimé remplace la force humaine pour manœuvrer l’ouverture de la trappe.
trémie (7)
trémie (8)

 

Maintenant, c’est l’électricité qui prend le relais pour actionner ces margoulettes d’acier dont la taille devient impressionnante.
trémie (12)
trémie (19)
trémie (18)Pour compléter ces appareils dentaires, de lourdes chaînes font barrage aux postillons !

 

De plus en plus gros !
Il existe des trémies qui font également office de concasseur mais, je ne pense pas que ce soit le cas ici malgré la taille impressionnante de l’engin.
trémie (17)

 

Faisons maintenant un tour rapide vers le haut de ces goulottes.
Nos premières petites trémies en bois étaient alimentées par des tubes de tôle d’un diamètre d’un mètre environ .
trémie (13)
Tandis que la dernière bée sur un large entonnoir protégé par une grille faite de rails.
trémie (15)

Extrait de British Pathé

 

Pour l’explorateur prudent et expérimenté il est parfois possible d’emprunter ces goulottes pour atteindre d’autres niveaux .
IMG_1391

 

Nous terminons en nous attardant sur ces mandibules dont les dents se sont couvertes d’un tartre des plus spectaculaires.
trem
trem2
De quoi rester bouche bée !
A bientôt pour d’autres observations.

 

5 réflexions au sujet de « Trémies en mine »

  1. J’aime particulièrement les deux photos qui donnent l’impression d’ouvrir sur d’autres lieux. Elles n’ont pas de commentaires mais j’en laisse un moi-même pour saluer leur beauté ☺

  2. Merci pour votre sensibilité.
    La beauté émane-t’-elle de ce que l’on voit ou de la manière dont on regarde ? 🙂

    • Pour les mineurs il devait y avoir un goût de purgatoire, mais pour les explorateurs, c’est le Paradis 🙂
      Merci pour votre visite.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *