Des bornes qui dépassent

 

Par un matin pluvieux, accompagné d’un ami plus jeune, nous partons à la recherche d’une pierre bien particulière cachée dans la forêt.
borne233-copie-1

 

Cette borne, outre le fait qu’elle soit située en plein milieu des bois se démarque par une gravure présente sur une de ces faces. Cette gravure représente une échelle à 5 barreaux surmontée d’une crosse.

borne234

 

Il s’agit de l’emblème des Abbesses de l’abbaye de Chelles.
Chelles, échelle, le jeu de mot est tentant mais  peut être s’agit il d’une allusion à la « montée au ciel sur une échelle d’or » de sainte Bathilde fondatrice de l’Abbaye aux alentours de l’an 700 ou plus vraisemblablement du symbole du droit de Haute justice que possédait l’Abbaye comme le mentionne le cartulaire de l’Abbaye.

Au Moyen-âge, le pilori était nommé également échelle patibulaire. La rue de l’Echelle à Paris doit son nom à cette pratique abolie définitivement en 1832. ( Ne pas confondre avec les fourches patibulaires qui désignaient un gibet.)
Echelle spirituelle ou de justice ? Sachant que peu de personnes savaient lire au Moyen-âge, on ne peut non plus écarter la piste du jeu de mot, échelle possédant un phonème identique à celui de l’Abbaye..
On retrouve cette échelle sur le blason de la ville de Chelles:

100px-Blason_ville_fr_Chelles_-Seine-et-Marne-.svg.png

Il est légitime de se poser la question si ce crosseron ne serait pas tout simplement un crochet d’attache mais une borne exposée au musée de Chelles montre bien la représentation d’une crosse épiscopale posée en oblique sur l’échelle.

A Chelles , monsieur Lucien Follet a retrouvé une petite borne gravée d’une échelle à cinq barreaux. Un trait oblique au travers de l’échelle symbolise la crosse. Enfouie dans la terre, la hauteur de cette borne est évaluée à un mètre. La section est de 40/40 cm.

Nous ignorons les raisons qui font que les figures de Chelles et celles retrouvées en périphérie de Noisy sur Ecole diffèrent quelque peu. Spécificités locales ou évolution au fil du temps ? Dans le Chellois, les montants d’échelle dépassent le dernier barreau et sont parallèles. L’orientation de l’ensemble est verticale. La gravure illustre deux objets indépendants l’un de l’autre. (Crosse et échelle)
L’emblème représenté en Gâtinais fusionne les images de la crosse et de l’échelle et l’ensemble est incliné.

Dans son histoire de l’Abbaye de Chelles de 1889, tome 2 l’abbé Torchet nous indique que Nicolas Mottet a effectué l’arpentage des pièces de l’Abbaye en 1755 et que les bornes étaient marquées d’une échelle incrustée dans la pierre.

 

 Plusieurs de ces bornes  en grès ont été retrouvées dans la périphérie de la commune de Noisy sur Ecole. Elles font généralement une hauteur hors-sol de 80 cm environ et portent le symbole gravé reprenant le dessin de l’échelle. L’emblème est systématiquement orienté vers Noisy sur Ecole.Ces échelles surmontées d’un crosseron ne sont jamais représentées droites mais toujours inclinées. Les représentations du symbole sont presque identiques sur toutes les bornes retrouvées. Les montants des échelles sont légèrement convergents et a une exception près, ces échelles comportent cinq barreaux, le dernier reliant les extrémités supérieures des montants .
Les crosses se rattachent au milieu du dernier barreau exceptées deux où la hampe se trouve dans le prolongement du montant gauche. L’ouverture du crochet est orientée vers la droite. Les figures sont inclinées majoritairement vers la gauche.
Néanmoins, elles possèdent chacune une petite originalité. Nous partons donc, appareil photo en bandoulière, pour ce jeu des mille sept bornes à la quête de leurs singularités.En premier revenons vers celle cachée dans les bois. La gravure est bien visible.

borne3-copie-1
Elle a  la particularité de comporter une partie évidée à son sommet dont la l’utilité nous échappe.
borne2

 

Sortons des bois et rendons nous au Vaudoué.
Devant la Poste, 2 bornes délimitent, tout en l’agrémentant l’esplanade.

borne4

 

 Sur chacune d’elles nous retrouvons l’échelle gravée.

Une borne porte en plus la date 1730 sur une autre face.

 

Quittons la vallée pour le plateau en direction de Tousson.
Parmi des gravas de pierres provenant d’une démolition des membres des A.A.F.F. eurent la bonne surprise de découvrir un bloc gravé. Afin d’assurer sa préservation celui-ci est mis en valeur dans la cour d’une ferme, ancien chef lieu de  la seigneurie de Noisy propriété des Abbesses de Chelles.

borne9
Cette borne  en plus de l’échelle possède d’un T (pour Tousson ?)  gravé sur la face exposée vers Tousson. Ce T vient peut être du bornage suite au démantèlement des possessions de l’Abbaye après la Révolution.

….p404_1_05 .. p404_1_05

 

Afin d’éviter tout risque je ne donnerai pas d’indication géographique concernant la suivante. Laissons-la tranquillement cachée dans les hautes herbes à l’abri d’éventuels voleurs. Un T est également visible sur une de ses faces.borne13

….p404_1_05 .. p404_1_05

 

La visite suivante nous amène au menhir dit de la Pierre aux Prêtres sur la commune de Tousson.
(Ne pas confondre avec celui de la pierre saint Jacques) Dés le moyen âge ce menhir est connu comme borne repère. Elle fut répertoriée comme menhir en 1911.

borne15
Sur une de ses faces, le symbole bien que peu profondément gravé est bien présent. Il est orienté vers Noisy.

borne14

 

 Entre Noisy sur Ecole et Oncy se trouvait le « petit menhir du Goulaye ». En fait il s’agit bien d’une de nos bornes. Pour des raisons obscures elle fut déplacée et se trouve maintenant dans la cour de l’école de Noisy. Sa spécificité  tient au fait qu’elle possède  aussi un grand cercle sur le coté opposé à celui où est gravée l’échelle. Il est probable que ce rond soit l’initiale de Oncy , la borne étant placée originalement en bordure des communes.

….p404_1_05 .. p404_1_05

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.